• Post category:Actualités
You are currently viewing Le Jeu des secrets – Kit prévention

Le jeu des secrets est enfin arrivé, après un an de travail !

Le jeu contient de bons et de mauvais secrets, support pour aider à ouvrir le dialogue avec les enfants.

Il aborde les sujets liés aux abus sexuels de manière à expliquer aux enfants que personnes n’a le droit de regarder, photographier ou toucher leurs parties intimes. La notion des cas particuliers (médecin, parent qui fait la toilette …) n’est pas évoquée afin de ne pas complexifier le jeu, au besoin elles peuvent crées avec les cartes blanches.

C’est un jeu de prévention, sensibilisation et/ou support pour aider une victime à parler.

L’idée principale reste de passer un moment ludique et éducatif avec les enfants et non pas de faire peur ou de leur créer des inquiétudes qu’ils n’avaient pas . Il est donc important qu’un adulte soit toujours là pour apporter les réponses aux enfants.

Le dialogue, mettre les mots sur les choses, les évènements , est le premier pas vers la prévention et l’aide à l’écoute des victimes potentielles.

Comment jouer ?

  • Mettre toutes les cartes face rédigée et illustrée contre la table. Seules les faces avec les pouces sont visibles .
  • L’enfant retourne la carte et la décrit, ou se fait aider s’il ne sait pas lire .
  • Il doit ensuite dire si c’est un bon ou un mauvais secret.
  • Demander à l’enfant pourquoi c’est un bon et/ou mauvais secret. Cela permet d’engager le dialogue avec l’enfant et lui montrer qu’il peut parler si quelque chose le dérange.
  • Quand l’enfant a bien répondu il met la carte de côté , sinon elle retourne dans le jeu .

Si l’enfant se trompe sur la réponse ?

  • Lui demander pourquoi il a donné cette réponse et ensuite lui demander de chercher où il a fait une erreur ( exemple : un inconnu m’offre des bonbons si je lui montre mon zizi. Même si c’est super d’avoir des bonbons, est ce que tu as vraiment envie de montrer ton zizi ? Est ce quelque chose de bien et qui te rend heureux ? ….)

Comment expliquer la règle du jeu aux enfants ? 

Dans ce jeu il y a des secrets , des bons secrets et des mauvais secrets . Tu dois deviner lesquels sont des gentils secrets et lesquels sont des vilains secrets.

Les gentils secrets font sourire , font des guilis dans le ventre , te rendent joyeux .

Les vilains secrets ne font pas sourire , font mal au ventre ,te rendent triste .

Variantes du jeu 

Avec les plus grands, vous pouvez créer votre propre jeu avec des questions, ou leur faire créer des cartes en réfléchissant à des bons et/ou mauvais secrets, afin d’étoffer le jeu existant.

Des cartes blanches sont disponibles à cet effet .

Carte piège

La carte « Mamy m’a donné un paquet de bonbons. Elle m’ a dit de ne pas le dire à papa » est une carte piège , que vous pouvez enlever si vous juger l’enfant trop jeune pour comprendre la nuance. Elle permet d’expliquer qu’il y a des secrets  » mensonges » que l’on peut ou pas répéter … à vous de voir 🙂

Questions pour animer l’atelier :

Pourquoi tu penses que c’est un bon/mauvais secret ?

Où ressens-tu l’émotion dans ton corps ?

Comment s’appelle cette émotion ?

Si c’est un mauvais secret que devrait faire le personnage ?

Créer ton secret sur une carte et les autres doivent deviner si c’est un bon ou un mauvais secret.

L’enfant parle d’un mauvais secret personnel, que dois-je faire ?

  • Restez serein.e, écoutez-le, dites-lui qu’il a bien fait de vous parler, que c’est courageux et que vous allez l’aider avec ce mauvais secret.
  • Contactez le 119 pour signaler – (appel anonyme et gratuit, 24 h/24) ou allo119.gouv.fr.
  • Contactez le Conseil départemental / direction de la protection de l’enfance 2.2._coordonnees_crip_de_france.pdf (solidarites-sante.gouv.fr)
  • Notez sans interprétation ce que l’enfant vous a relaté et adressez-vous au procureur de la république.
  • Envoyez votre plainte en faisant un courrier recommandé avec accusé de réception au procureur de la République dont dépend le lieu de l’agression et pensez à en faire une copie que vous devez garder précieusement.
  • Joignez à votre courrier tous les documents justifiant le délit : certificat médical, témoignages, etc.
  • Conservez également l’avis de réception.
  • Prenez rendez-vous, le cas échéant, avec une UMJ pour les victimes de violences intrafamiliales et sexuelles